Dans quel mesure le fait d’avoir 2 yeux influence notre manière de voir le monde ?

Je vous propose une petit expérience :

Mettez votre main bien en face de vous, de manière a voir son tranchant.

Gardez les 2 yeux ouverts et rapprochez votre main jusqu’à toucher votre nez.

Et là…

C’est magique, vous voyez les 2 faces de votre main ! Incroyable ! ^^

Testons maintenant la même expérience en fermant un œil.

 

Et là, c’est le drame, ça ne marche plus ! Pourquoi ?

Voilà ce qu’il se passe :

On couvre un angle de vision plus important avec 2 yeux. D’où le fait d’arriver à voir les deux coté d’une main lorsque celle ci est suffisamment proche de nous.

C’est d’ailleurs la source d’inspiration des cubistes qui dans un seul dessin représentaient des objets vus sous plusieurs angles de vues.

 

Non seulement on couvre un angle plus important avec 2 yeux mais en plus le cerveau reçoit 2 images différentes pour en composer une seule : en relief.

 

Plus l’objet est près, plus l’écart entre les 2 yeux a une influence.

De près, le cerveau reçoit deux images bien différentes puisqu’elles ne sont pas vue sous le même angle par l’oeil droit et le gauche. D’où une sensation de volume.

Au contraire, lorsqu’un objet est vu de loin, chaque oeil perçoit une image quasiment similaire. D’où moins de relief et une sensation de plat.

Vous me direz à quoi ça sert en dessin ?

Et bien, avant de se mettre à dessiner il est bon de se demander quel effet on veux obtenir ?

Avons nous envie que le spectateur de notre image se sente proche, ou loin de notre image ? Qu’il soit, dans l’action de l’image ou davantage en position de recul et de contemplation ?

Avons nous envie d’amplifier les déformations des objets quitte à aller à l’extrême et à les rendre grotesques voire monstrueux ? Ou au contraire, aplatir l’image pour une vision d’ensemble plus reposante et agréable ?

Des choix à prendre suivant ce que VOUS souhaitez transmettre avec votre image.