Avec Nicolas, un de mes élèves aux cours de « DESSIN D’INTENTION » et « DESSINER & PEINDRE AVEC PHOTOSHOP », nous avons eu une discussion très intéressante sur le réalisme à avoir pour apprendre à dessiner.

Je réponds à ses interrogations sur son apprentissage, tel que le classique « Ce que je fais est-il juste ? ». Une discussion sans œillères ni paillètes, pour éviter la frustration et l’abandon qui arrive très souvent face à une discipline très complexe à apprendre tel que le dessin.


« Vous partager en toute transparence notre discussion,
Vous permettra de nourrir votre motivation ! »

 

1 décembre 2016 à 16:09
Bonjour, J’ai acheté votre cours il y a déjà quelques jours.
J’en suis satisfait, je n’ai pas encore tout lu, je procède par étape. :)

Néanmoins, je reste dans une sorte de flou, cette remise en question constante : “Est-ce que ce que je fais est juste?”.

Alors, que faire dans ces cas là? Je suis déterminé, mais je crains que la pratique “dans le flou” ne m’apporte rien. Je reste émerveillé par ce gros rhino qui se gratte le postérieur, mais même en essayant, je ne suis pas capable de créer des personnages en 2D (je m’interdit donc la 3D pour le moment), peut-être est-ce parce que je suis trop pressé? Combien de temps vous a-t-il fallu afin d’obtenir ce résultat?
Quels étaient les étapes que vous avez fait mentalement pour ce dessin?

L’inscription au SAV-Dessin est-il envisageable afin de gagner en autonomie?
Est-ce que cette prestation est gratuite pour ceux ayant acheté votre cours?

Je suis navré de vous posez toute ces questions qui peuvent sembler idiotes pour certaines d’entre elle, mais je veux réellement m’investir !

Amicalement.

Nicolas S.

 


2 décembre 2016 à 09:53
Bonjour Nicolas,
Heureux que mon cours te plaise. Pour répondre à tes interrogations :


« Est-ce que ce que je fais est juste? »


Je suppose que tu veux parler de ta démarche d’apprentissage ? Ou des dessins accomplis ? C’est important de garder EN PERMANENCE ce “doute” c’est lui qui nous fait ajuster notre apprentissage. Donc c’est plutôt bon signe d’avoir ce questionnement. Il faut le dé-dramatiser un peu. :) Le seul moment pour être sûr de soi c’est quand on est pleinement dans l’action ou pour discuter devant des clients. Le reste du temps, les doutes, les interrogations, et surtout… les nombreux essais, expérimentations, répétitions qui viennent dans la suite, c’est tout ça qui nous fait progresser.

« […] que la pratique “dans le flou” ne m’apporte rien. »


Bon questionnement encore. Il te faut clarifier tes envies, ce que tu aimes dans le dessin, ce que tu souhaites développer, quelles étapes pour y arriver et surtout, oh grand surtout, être réaliste et être en concordance entre nos envies et le temps qu’on s’alloue pour les accomplir. Autrement, illusion, frustration et abandon…

« peut-être est-ce parce que je suis trop pressé ? »


C’est la bonne réponse ! Et il n’y a pas à s’en vouloir. Le voir est important, pour aller de l’avant. En procédant peut être avec moins d’exigence de résultat extérieur, et plus d’exigence de transformation intérieure. Pratiquer pour rechercher, se construire, aiguiser nos compétences. Voilà un des reculs à avoir.

« Je reste émerveillé par ce gros rhino […] Combien de temps vous a-t-il fallu afin d’obtenir ce résultat? »


Il m’a fallu des années pour réussir a faire ça en 5min.

Des années de dessin d’observation, pour construire mon œil aux volumes et aux proportions. Des années d’études de formes (animaux, vêtements, arts premiers, objets, anatomie, etc.). Des années de dessin d’imagination, à continuer malgré les galères du début où l’on arrive à rien. Des années de recherche pour comprendre comment fonctionne le dessin. Des années à accomplir des projets personnels.

« mais même en essayant, je ne suis pas capable de créer des personnages en 2D (je m’interdit donc la 3D pour le moment) »


Ça peut être un bon entrainement, pour isoler les différentes facettes du dessin et les acquérir petit à petit. Par contre il faut aussi travailler le volume, avec le dessin de cubes et autre, et le dessin d’observation.

Même si le rhino est dans un style 2D, c’est ma perception du volume qui me permet aussi de le rendre intéressant et pas tout plat.

« Quels étaient les étapes que vous avez fait mentalement pour ce dessin? »


Carré cercle triangle, différences, jeté en 5 min. Quelques détails succinct, pour rester dans un dessin simple, à même d’illustrer le principe introduit dans le cours.

« L’inscription au SAV-Dessin est-il envisageable afin de gagner en autonomie? »


Cette formule n’est pas encore créé. Il y aura justement des exo pour gagner en autonomie. Mais tout cela prends du temps et après 4 ans d’écriture intensive, je prends un temps pour ressourcer ma santé.

Et c’est bête à dire, mais de voir comme sur internet, c’est la face cliché & surconsommation du savoir tout en surface qui est privilégié. Et à quel point cela prend le pas sur le temps alloué à pratiquer (à apprendre la discipline enseignée). Je dois avouer que ça ne me donne pas envie de m’y remettre pour continuer à transmettre le reste de mes connaissances. Trop de temps donné de mon coté, pour trop de frustrations technologiques, entre autres. ;)

Mais je pense tout de même finaliser le 1er mois de SAV. (J’ai tellement de notes écrites sur le dessin et la motivation…)

Je remarque que l’échange par enseignement oral est plus fructueux. C’est pourquoi je me pose beaucoup de questions avant de me remettre à créer du contenu pour internet.

« Est-ce que cette prestation est gratuite pour ceux ayant acheté votre cours? »


Non, j’ai faim parfois aussi. ;D J’espère que le discours réaliste que je viens de te tenir ne te démotive pas. Il est important de regarder les choses en face pour enfin apprendre correctement le dessin. En tout cas, avec tout le contenu présent dans les 2 cours te voilà avec une ÉNORME avance pour apprendre efficacement.

Quelles que soient tes envies ou le temps d’étude que tu vas consacrer au dessin, grâce au cours tu auras déjà une très bonne compréhension des mécanismes de l’image. Le reste, est entre tes mains et ton bon vouloir, des envies que tu souhaites concrétiser.
Je me tiens à ta disposition si tu souhaites plus d’éclaircissements ou si tu as plus de questions.
Amicalement,
Maximilien.

 

 

2 décembre 2016 à 18:55
Bonjour Maximilien. Merci pour ta réponse !

Je dois admettre que ce doute me torture l’esprit, je suis exigeant avec moi même.

Tu me rassures énormément concernant le gros rhino, je me disais bien qu’il me manque un truc .. des années d’expériences. :D

Suite à ce message, je me suis justement amusé à faire un dessin simple avec une idée précise de la posture de mon personnage, j’en étais incapable aussi simpliste soit-elle (la posture), je me suis donc amusé à représenter des cubes correspondant aux différents corps importants de ma création, et bien, cela a mis en évidence que je visualisais mal car j’ai dû faire plusieurs cubes afin d’obtenir ce que je voulais, je me suis rendu compte que placer de simples cubes était compliqué. Comprendre ça est un énorme soulagement et encouragement pour la suite.

Je crois comprendre que tu es plutôt tenter de faire des sessions “œil d’artiste” que des SAV Dessin?

Pas de problème, je comprend bien que cela n’est pas gratuit, après tout, tu dois garder une connexion internet pour répondre à nos questions. :D

Bien au contraire, ton discours me motive plus qu’autre chose, c’est de cette sincérité dont j’ai besoin pour appréhender mon apprentissage. Quand on regarde quelqu’un réaliser de beau dessin sous nos yeux, on se dit : C’est facile, je peux le faire. On essaie, puis on abandonne le dessin car on comprend pas. Alors oui, lire tes propos terre à terre me font du bien car ils m’orientent.

Merci pour avoir répondu à mes questions, vraiment.

Amicalement.

Nicolas S.

 

7 décembre 2016 à 18:05
Bonjour Nicolas,

J’ai été très pris personnellement en ce début de semaine et n’ai pu répondre tout de suite… maintenant c’est bon ! Revoilà le temps de continuer notre discussion :


« placer de simples cubes était compliqué. Comprendre ça est un énorme soulagement et encouragement pour la suite. »


C’est un très bon réflexe que tu as eu là, de placer des cubes sur chacun des objets de ta composition. C’est là qu’on visualise instantanément à quel point notre oeil est encore à construire. Car si un simple cube n’est pas si facile à dessiner dans l’espace, c’est normal (et rassurant au final) de bloquer sur des compositions complexes.

Et un simple pas à pas sur un dessin ne suffira pas à se dépatouiller. Ce que cette expérience nous indique c’est qu’il nous faut un pas à pas de notre pratique du dessin. Afin de déjà améliorer cet ingrédient primordial : le cube !

Car en dessin, soit on évite nos difficultés et on se tourne vers des doudous pleins de sécurités tels que la copie permanente de photos. Soit on fait face et l’on commence notre transformation qui permet d’apprendre à dess(E)iner.


« Je crois comprendre que tu es plutôt tenté de faire des sessions “œil d’artiste” que des SAV Dessin ? »


Disons que ce n’est pas le même investissement en temps. Ce sont des préparations plus ponctuelles pour les “œil d’artiste”, plus d’improvisation, c’est très vivant. Écrire un mois de contenu pour chaque SAV, c’est tout de suite un projet plus long à mettre en place (même si j’ai déjà énormément de notes…)

En plus, avec le « DESSIN D’INTENTION », J’ai déjà partagé davantage que tout ce que j’ai pu lire sur le dessin. Cela m’a pris énormément de temps. C’est très long l’écriture. Davantage je trouve que de lancer la caméra. Même si le texte y est préparé aussi, ce n’est pas le même travail.

J’ai donc envie de continuer des conférences en direct vidéo grâce aux « Oeil d’artiste ». Comme le mentionnait les participants c’est très complémentaire au dessin d’intention, très vivant aussi. En direct, ça permettrait de saisir de manière plus percutante les principes du dessin.

Donc tout cela m’oriente quant à mes choix futurs pour partager mon expérience…

Après tout mon travail sur le dessin d’intention, j’ai envie de continuer à faire vivre ce cours. Pour qu’il aide le plus d’artistes possible à comprendre leur art (et à le maitriser par la pratique qui suit.)

Un sav-dessin représente beaucoup de rédaction. Et rédiger en injectant de la motivation entre chaque ligne cela prends beaucoup de temps. :)

Mais qui sait, peut être que je pourrai trouver un mixe vidéo percutantes et textes motivants… Je reste ouvert à ce qui viendra. Dans tous les cas, il y aura en 2017 au moins un 1er SAV DU DESSIN. Car recevoir du contenu et des exercices pendant un mois, cela pourrait en motiver beaucoup à ne plus faire d’éternels recommencements en dessin…


« ton discours me motive plus qu’autre chose, c’est de cette sincérité dont j’ai besoin pour appréhender mon apprentissage. Quand on regarde quelqu’un réaliser de beau dessin sous nos yeux, on se dit : C’est facile, je peux le faire. On essaie, puis on abandonne le dessin car on comprend pas. Alors oui, lire tes propos terre à terre me font du bien car ils m’orientent. »

On se comprends ! Autant je vous motive avec ma pédagogie, autant ce genre de retours éclairés sur la pratique du dessin, me motivent moi aussi ! Donc un grand Merci à Toi.