Du vide pour que l’action prenne place

Il faut de l’espace pour qu’un objet se déplace ou qu’une action prenne place. Lorsque je parle d’action c’est au sens large du terme, cela peut très bien être un échange de regard entre deux personnages. Évitez alors de placer un objet entre le regard, cela comblerait l’espace nécessaire à cette action et en perturberait la lecture.

Dans la première image le vide est coupée par la forme de l’épée. Elle bloque la circulation du regard entre les deux personnages, ce qui est parfait pour donner une impression de confrontation. Si vous souhaitez mettre en valeur l’action du regard, il faudra préférer mettre du vide pour que cette action puisse se réaliser. On retrouve là, notre symbolique de la verticale qui va bloquer le regard et l’horizontale qui va le faire glisser sur son long.

Autre exemple avec ce dessin de Bencer, un dessinateur très motivé.

→ Illustration originale.

Suggestion possible sur le dessin, baisser la queue du chien pour libérer le passage de son regard vers la droite. Le fait que la queue aille vers la droite aide aussi à diriger le regard du lecteur au lieu de le faire monter vers le ciel.

→ La suggestion de correction

Alors bien sûr pour que cela soit plus concluant, il faudrait aussi revoir la courbure de son bas-ventre. Afin d’avoir un résultat plus sympa comme il y avait dans la première version, avec la dynamique de la courbe ascendante. Sachant qu’il y a toujours une infinité de variables possibles, c’est là qu’on voit qu’un dessin est un ensemble complexe, le changement d’une de ses parties aura toujours des impacts ailleurs.

(lien vers la discussion originale)

Autre utilité du vide, si vous souhaitez mettre en valeur un élément de votre image, gardez un espace autour. Collé à d’autres éléments, comme des sardines dans un métro, ce n’est pas le mieux pour détacher une personne d’une autre. Alors qu’un chanteur sur scène, seul, entouré d’un large vide autour de lui, c’est nettement plus visible. Il en impose car il a toute la place qu’il lui faut pour s’épanouir au regard des autres.

Je garde en mémoire une utilisation très astucieuse du vide dans une illustration de Len Norris. Les personnages principaux étaient situés complètement bord cadre alors que la majorité de l’image était dédiée au vide. Il s’agissait en fait d’un joueur amateur de tuba placé à gauche de l’image, qui en jouant bruyamment faisait s’envoler les feuilles de son pupitre, vers la droite de l’image, où sur un sofa étaient assises deux femmes en train de se moquer de lui.

De placer ainsi les personnages bord cadre est plutôt inhabituel dans une composition puisqu’en général se sont les personnages les sujets principaux. Dans cette illustration, le sujet principal devient l’action du musicien et non plus le musicien en lui-même. C’est le souffle qui est mis en valeur dans l’image, rendu visible par le flux créé par les feuilles qui s’envolent et le tableau au mur penché sous l’action du son assourdissant. Je vous invite à découvrir le travail de Len Norris, ses illustrations sont de très bons exemples de compositions (entre autres nombreuses qualités).

 

Une action peut également être la pensée d’un personnage. Il faut se laisser de la place pour pouvoir penser. En vrai, comme en dessin ! Le premier exemple donne l’importance au chat. Il se trouve au dessus du centre de l’image, qui est aussi notre centre visuel (on y revient dans le chapitre suivant). Il dégage ainsi une sensation de grandeur et il capte le maximum d’attention. Dans le deuxième exemple, le vide au-dessus du chat se partage l’attention avec lui, donnant l’impression qu’il est plongé dans ses pensées. Nous avons deux points d’intérêts puisqu’ils ont chacun la place de se développer. La forme vide comme la forme pleine du chat ont chacune leur importance comme nous pouvons le voir à la figure suivante.

 

Habituez-vous à prendre en compte ces choses subtiles dans la conception d’une image. Vous verrez qu’avec le temps, cela vous deviendra plus naturel et visible. Il suffit de peu pour influencer l’intention d’une image, c’est important de cultiver votre regard à ces sensations.