L’influence et le rôle du style graphique

Le style graphique influe beaucoup sur la manière dont on ressent un dessin. Certains auteurs n’hésitent pas à changer leur style au sein même de leur histoire. Plus spontané, brutal et noir à certains moments et tout en douceur à d’autres. Ou encore de sérieux à complètement débile avec Ryo Saeba (Nicky Larson en dessin animé).

Coté français, on a un très bon exemple de changement de style au sein d’une planche de bd, par le dessinateur Boulet : Rencontres dédicaces à votre service.

Où d’un visage comique et souriant, on passe à un visage extrêmement réaliste qui tire la gueule. Un changement de style pour mieux refléter l’état du personnage, et qui contraste tellement avec ses précédents visages que cela ne peut que provoquer le rire. Comme quoi, même un visage réaliste peut davantage faire rire que des dessins plus cartoons. Question de mise en scène !

Le « oui mais c’est mon style… », un grand classique qui bloque tout apprentissage ! On l’utilise souvent pour justifier des lacunes. C’est dommage de se limiter en faisant de ses défauts des règles ! Se limiter à un seul « style » revient à se dire que toute notre vie on reste sur une seule émotion.

 

Il faut savoir moduler son style suivant ses envies et la nécessité du moment. Surtout que, de manière plus subtile, il vous faut également apprendre à varier votre style au sein même d’un dessin. Les pétales d’une fleur mériteront un style plus allégé, plus en rondeur, alors que les briques de la maison à coté, pourra avoir plus de rigueur et des traits rectilignes. C’est aussi ça le style graphique.

 


Le style graphique est étroitement lié à la personnalité du dessinateur. C’est en développant votre personnalité et en vous épanouissant que vous obtiendrez un, ou plutôt des styles. Chacun correspond au besoin que vous en avez. On ne va pas dessiner une histoire pour les très jeunes enfants avec un style haché et agressifs en traits fins à la plume. De même que le mythe de Cthulhu ne pourrait être dessiné avec le même style que Mickey. Un style graphique n’est pas seulement là pour atteindre une esthétique visuelle, il porte un sens, il doit concorder avec ce que vous avez à dire.

Lorsque j’étais aux Beaux arts, j’étais émerveillé en passant devant les peintures de chacun. Même en ayant le même sujet et en travaillant tous de manière réaliste, aucune peinture ne se ressemblait ! Comme quoi, il y avait déjà du style dans l’air… Ne vous prenez pas la tête avec le style graphique, améliorez-vous, faites des expériences, testez de nouveaux outils et le style viendra de lui-même.

Vous allez maintenant découvrir au fil des chapitres beaucoup d’outils. Ils vous permettront d’exprimer votre personnalité et donc d’exprimer votre style !