Sensations des formes

Place aux formes. Comme on l’avait vu dans les fondamentaux, elles sont étroitement liées aux lignes. Le dynamisme de la diagonale dans le triangle, la stabilité et la rigueur de l’horizontale et la verticale pour le carré, la douceur de la courbe pour le cercle. Leur présence, que ce soit dans les formes de vos personnages, des objets, ou même du vide, changera le ressenti dégagé par votre image.

 

  1. Le triangle : Plus de vitesse, de dispersion et d’agressivité. (Effet verre brisé.)
  2. Le carré : Plus de stabilité, de rigidité et de calme. (Effet circuit imprimé.)
  3. Le cercle : Plus de douceur, de suspension dans l’espace. (Effet galaxie de planètes.)

Les formes sont disposées et fragmentées de la même manière. Pourtant d’avoir choisi le triangle, le carré ou le cercle, a complètement changé la donne.

Voici deux dessins qui représentent de très bons exemples de l’utilisation des formes. Lorsque je les ai vu dans le livre « Dessiner grâce au cerveau droit » de Betty Edwards, ces dessins m’ont profondément marqués. Peut-être qu’ils vous feront le même déclic qu’ils m’ont donné, et qu’ils vous aideront à mieux saisir l’influence des formes. C’est impressionnant à quel point, on ressent le style de la danse représenté.

 

 

À gauche : Torii Kiyonobu I (1664-1729) – Danseuse (1708)
À droite : Torii Kiyotada I (actif : 1713-1748) – Acteur dansant (1715)
 

Encore une autre possibilité du triangle, le coté sauvage du tigre dans cette peinture de Franz Marc.

Franz Marc (1880-1916) – Le tigre (1912)