Les astuces pour construire la perspective

Voici quelques astuces pour contrôler la perspective de votre image et placer correctement les éléments de vos décors.

Tout d’abord, pour trouver le milieu d’un rectangle. De face, c’est simple, il suffit de couper en deux le rectangle, mais de coté comment savoir précisément l’emplacement du centre ? Pour cela on trace les diagonales, elles se croiseront toujours au centre de notre rectangle.

C’est tout simple, mais rien que cela est d’une grande aide. Si vous souhaitiez dessiner une rangée de poteaux s’éloignant dans la profondeur, placer correctement la position de fenêtres sur un bâtiment, les détails d’une chaise lors d’un dessin d’observation (rappelez-vous du chapitre sur le sujet), ou même pour replacer correctement les éléments d’un personnage, anatomie comme vêtements. L’astuce de la diagonale s’utilise en permanence ! Nous en avons l’exemple à la figure suivante :

Commencez à placer l’un des poteaux, puis un deuxième. À partir de là il vous suffit de tracer les diagonales pour en placer un troisième, positionné entre les deux premiers. En retraçant des diagonales, vous pouvez en ajouter à l’infini.

La diagonale est très pratique pour dessiner sous différents angles de vue un personnage, servant de repère pour placer au même endroit ce qui se trouve au centre de la croix. Libre à vous d’ajouter d’autres diagonales, pour obtenir plus de points de repère.

 

Dans la figure suivante, nous avons une évolution du principe de la diagonale. Cela va nous être utile pour placer d’un seul coup plusieurs distances égales, comme les fenêtres d’un bâtiment. Indiquez sur la verticale de votre bâtiment, autant de subdivision que vous souhaitez obtenir de fenêtre. Amenez chacune de ces marques vers le point de fuite, puis tracez la diagonale du bâtiment. Les intersections figurent l’emplacement de vos fenêtres.

C’est le même principe si vous avez à dessiner les dalles d’un jardin ou le carrelage d’une maison. L’intersection entre la diagonale et les lignes de fuites, vous indiquent où placer les horizontales. Vous obtenez ainsi des carrés de taille identique, s’éloignant dans la profondeur.


Toutes ces lignes jaunes qui partent du point de fuite comme des rayons de soleil, sont très utiles lorsqu’on a à placer des éléments dans le ciel, ou si la surface du sol est absente (un gouffre par exemple). Dans ces vues de plongées et contre plongée, il faut pourtant réussir à placer les éléments de votre décor sans l’aide d’un sol. C’est cette grille qui représente un sol fictif sur lequel poser nos éléments.

Même si en pratique, on ne va pas forcément créer un damier avec des écarts de même distance comme on l’a fait plus haut, mais plutôt les placer au jugé. L’important étant davantage l’angle entre les lignes de cette grille, plutôt que les distances qui peuvent être approximatives lorsqu’on ne fait pas d’architecture. La grille étant une indication pour placer nos éléments, pas un carcan rigide.

 

Même à l’état de croquis sommaires, on peut imaginer de petits univers. De quoi obtenir rapidement un aperçu de son imagination, avant de passer au dessin final et pleinement détaillé.

Désormais, lorsque vous aurez à dessiner une cité dans les nuages ou un paysage vue d’un hélico, vous saurez par où commencer. Posez la grille ! Montez les verticales pour indiquer la hauteur de vos objets, puis construisez vos cubes.

Si vous ne possédez pas d’hélicoptère privé, vous pouvez montez sur une chaise et dessiner une vue plongeante de votre cuisine. Un bon entrainement pour pratiquer les vues en plongée.

Voici une autre astuce pour cette fois-ci le dessin des ellipses, qui ne sont jamais évidentes à main levée. Il s’agit simplement de les mettre dans un cube (encore lui). On peut tout mettre dans un cube, c’est l’outil de rangement par excellence. En vrai comme en dessin !

 

On retrouve la diagonale qui va nous permettre de trouver le centre de notre ellipse.

  Pour un dessin de bouteille d’eau et autres bocaux, pensez à incurver différemment les ellipses du bas de celles en haut. Ces ellipses n’étant pas à la même hauteur, l’angle de vue est forcément différent !

Logique ? C’est pourtant une des erreurs qui revient le plus souvent, et pas seulement chez les débutants. Ce qui vaut pour une bouteille vaut aussi pour le dessin d’un personnage. Au lieu d’un cube, le tube va vous permettre de placer plus précisément les éléments de votre personnage.

Avant de passer à la suite, voici une astuce pour s’entrainer à la perspective. Il s’agit de dessiner sur une fenêtre ou une feuille transparente (c’est plus transportable). Il n’y a qu’à tracer ce que vous voyez. Vous améliorez ainsi votre perception de la surface de l’image, et de ce qu’elle peut contenir par rapport à l’espace sans limite qui est autour de vous.