Comprendre la perspective

La perspective. Rien que ce mot glace le sang de tout débutant alors que pourtant : il n’y a rien de plus facile que la perspective ! La preuve en image.

Ne partez pas ! C’était une blague ! Ici on va plutôt faire en sorte de comprendre la perspective à travers les notions simples que sont l’horizon, les points de fuites et les focales. Puis dans le chapitre suivant, on passera aux outils pratiques pour dessiner simplement la perspective, quelque soit le décor que vous avez à représenter.

On a déjà vu la base de la perspective en explorant les caractéristiques de notre vision humaine, vous allez voir que tout se retrouve ici.


 Qu’est-ce que l’horizon

Notre vision étant un cône, nous avons vu qu’un objet nous semble plus petit, à mesure qu’il s’éloigne de nous. En effet, il occupe une place plus petite relativement à notre cône de vision, qui lui ne fait que s’élargir à mesure de s’éloigner de notre œil.

Il en va de même pour la distance entre le ciel et la terre. Si bien qu’à la limite de notre vision, le ciel et la terre semblent se rejoindre en une ligne imaginaire : la ligne d’horizon !

 

En fait, la distance entre eux devient tellement infinitésimale qu’ils semblent se réunir. La ligne d’horizon représente la limite visuelle de l’observateur. Voilà pourquoi l’horizon est toujours situé à hauteur de vos yeux !

Cette conséquence à une grande importance en dessin puisque votre lecteur identifie son propre horizon à celui de votre image. Suivant la position de la ligne d’horizon, vous pouvez le mettre au raz du sol comme une souris, l’allonger sur une plage ensoleillé ou même le transformer en petit écureuil, qui voit la vie de haut sur sa branche d’arbre.

Le spectateur reste fixe pour regarder votre image. En changeant la ligne d’horizon vous déplacez le lecteur. On voit alors la puissance des images animées qui nous font voyager sans même bouger de notre siège !