Et d’écoute de soi

L’art et la manière de ne pas saturer dans sa pratique.

Si vous êtes étudiant en école d’art, vous allez en passer des heures à dessins ! Pour ne pas saturer, pensez à organiser vos journées pour que chacune de vos activités porte l’autre. À l’époque des beaux-arts, j’avais pour habitude d’intervaller dans une journée, quelques dessins d’observation pour roder l’œil, des dessins personnels pour se faire plaisir et inventer des personnages. Des balades en forêt pour se relaxer et dessiner. Des études d’anatomie pour décomposer et analyser le corps humain. Un peu de lecture pour s’aérer l’esprit et un peu de sport pour décompresser.

Vous pouvez réaliser une liste de choses à accomplir dans une journée, afin de pouvoir passer de l’une à l’autre suivant vos envies du moment. Ainsi ces habitudes sont accomplies à votre rythme au temps voulu. L’art et la manière d’allier ses souhaits et envies du moment, à des impératifs à plus long terme. C’est le secret d’une bonne organisation.

À faire trop souvent la même chose, le cerveau va saturer, il aura besoin de « se changer les idées ». Ce n’est pas pour rien cette expression. Si l’on fonctionne tout le temps de la même manière le cerveau s’épuise, il a besoin d’un peu de vitalité, d’un peu de mouvement. On le retrouve même ici, notre fameux : différence -> mouvement -> vie.

Si vous avez peu de temps, restez mesuré dans votre liste des choses à faire. Mieux vaut réussir à finir une courte liste plutôt que de ne jamais réussir à en faire assez. Il en va de la gestion de votre motivation.

Ah c’est qu’il faut être rusé si l’on veut beaucoup bosser ! Soyez créatifs, vous êtes les mieux placés pour trouver ce qui vous plait et les astuces qui vous portent en avant.

 

L’importance d’être attentif

L’attention est presque plus importante dans un apprentissage que le temps dont l’on dispose. Être attentif à la moindre ligne que l’on dessine, pour ne pas tomber dans le piège de l’habitude. Il est important de dessiner comme une première fois à chaque fois. C’est l’attention des premières fois qui vous permet de trouver les astuces pour améliorer votre talent.

Dès qu’une erreur ou une difficulté est détectée, il ne faut pas la laisser s’évaporer ! Qui sait quand vous la reverrez de nouveau ? Il vaut mieux s’y accrocher, y penser dans ses futurs dessins, faire des études pour résoudre cette erreur et ainsi installer de nouvelles bonnes habitudes. C’est ainsi que vous améliorerez votre pratique.


Un manque d’écoute en dessinant est justement un des points qui fait que beaucoup stagnent, et ce, malgré leur travail. Donc pour résumer : ne dessinez pas seulement pour passer le temps. Si vous voulez progresser, il va vous falloir être attentif à chaque instant.

Qu’avez-vous appris dans ce chapitre ?
  • Dessiner régulièrement vous permet d’éviter les éternels recommencement.
  • Dessinez le plus tôt possible dans votre journée.
  • N’évitez pas vos difficultés, faites leur la peau !
  • Planifiez de petites habitudes à accomplir chaque journée.

 

Place à l’action !

Serez-vous repérer là où vous perdez du temps dans une journée ? Pourquoi ne pas dessiner à la place ? Et si vous mettiez par écrit ce que vous attendez du dessin ? Quels sont vos souhaits ? Sont-ils réalistes vis à vis de l’investissement que vous pouvez donner pour les réaliser ?

 

Soyez honnête avec vous-même, vis à vis de vos objectifs et du temps dont vous disposez. C’est en clarifiant vos attentes et en les mettant en concordance avec votre temps disponible que vous pourrez progresser efficacement, cela, quelque soit le temps dont vous disposez. Pour commencer, choisissez une habitude journalière simple (comme faire un dessin de votre main) et tenez-la pendant une semaine seulement. Cela peut être votre premier pas vers une meilleure organisation !