La notion de différence

Contrairement aux règles du dessin, un principe ontologique vous permet d’être plus polyvalent. Pour vous le prouver, nous allons commencer avec une règle de dessin (ou de photo), assez connue : il ne faut pas placer l’élément principal de son image au centre ! Il faut plutôt le décaler un peu :

On peut dire que cette règle est efficace, on voit tout de suite que nos images deviennent plus sympathiques. Mais il ne faut pas s’en contenter ! On se retrouverait alors avec l’automatisme de décentrer nos compositions, sans réellement comprendre ce que l’on fait. Ce serait bien dommage. Et si nous partions plutôt à la découverte du pourquoi du comment et du principe caché derrière la règle de ne pas centrer ? C’est ce que je vous propose de découvrir à travers ce chapitre !


La règle de centrer son image

Pour comprendre d’où vient le fait ne pas centrer vos dessins, je vous propose de partir de zéro, avec des formes aussi simples que trois carrés.

 

Ennuyeux à mourir n’est-ce pas ? Ce n’est plus un dessin mais une répétition monotone d’un motif représentant Rouge. Essayons d’améliorer cela avec trois carrés de tailles différente.

 

 

Il commence à y avoir quelque chose… Et si on variait aussi les formes pour voir ?

 


Nous voilà déjà avec plus de richesse et d’histoire. On peut ensuite s’amuser à varier également leurs emplacements dans l’espace, pour pousser la chose un peu plus loin.

 

Là où, précédemment, chacun occupait son espace indépendamment des autres. Les voici maintenant dans le même espace, prêts à interagir entre eux : l’espace permet l’action.

 

Pour résumer, on a obtenu une image plus intéressante, en modifiant tour à tour, les tailles, les formes, puis l’espace entre les personnages. Je vous le refais avec des formes géométriques seules, afin que vous vous rendiez bien compte qu’il ne faut pas grand chose pour amener de l’intérêt.

Répétition monotone

 

Variation des tailles

 

Variation des tailles et des formes

 

Variation des tailles, des formes et des espaces.

Vous avez vu la différence entre le premier et le dernier exemple de la série ? Plus rien à voir ! C’est d’une simplicité enfantine à appliquer, mais nous faisons souvent l’erreur dans nos dessins de disposer les formes de manière répétitive. Quel rapport avec le fait de centrer ou non vos dessins ? Patience, nous y reviendrons très vite, pour mieux comprendre, continuons tout d’abord notre observation du principe de la différence.