Les formes autour de nous

Dans la nature ou les objets construits par l’être humain, on retrouve nos trois formes archétypales.


Le triangle par son dynamisme


Il se retrouve dans les écailles d’un poisson, la forme même du poisson ou d’un bateau. L’aérodynamique recherchée pour un bateau étant de “perforer” l’eau, de l’évacuer le long des diagonales afin d’obtenir le minimum de frottement et le maximum de vitesse. On retrouve le triangle pour la flèche d’un arc. On serait bien embêté avec des flèches en formes de carré ou de cercle, à moins de vouloir assommer son adversaire. Une autre forme change complètement la fonction d’un objet. Pensez-y lorsque vous dessinez un personnage ou un décor, suivant la forme qui prédomine, il ne se dégagera pas la même impression.

On retrouve dans les exemples d’architecture, le triangle inversé que nous avions vu plus tôt. Il est idéal pour créer une impression de déséquilibre et de dynamisme, ce qu’on observe aussi dans la forme prise par le corps du tigre en pleine course. Même forme, différentes utilisations.

 

Le cercle pour dévier, absorber, contenir

Au XIV siècle, un casque nommé “le bassinet”, fut inventé avec une forme tout en courbe pour dévier les coups de lances. Ce n’est pas pour rien non plus que les boucliers sont incurvés au lieu d’être plats. Pareil pour un parapluie, sa forme est pensée pour dévier les gouttes sur le coté. Autre exemple en architecture, où la courbure du cercle va être utilisé pour empêcher la moisissure de s’accrocher.

On a un exemple assez frappant de l’utilisation du cercle dans la construction des châteaux forts. Où nous sommes passé d’une construction carrée à des murs tout en courbe. Pourquoi ? Bien que solides et plus simples à construire, les murs carrés cédaient sous la force des boulets de canons. Suite à l’apparition de cette technologie, il a fallu repenser les constructions et utiliser le cercle pour dévier efficacement les tirs de canons.

Autre utilisation du cercle avec le Colisée. Où le cercle permet d’avoir un maximum de regards qui se dirigent vers le centre de l’arène. On retrouve le cercle dans les graines, permettant une mobilité à même de les disperser aux quatre vents. De même pour la roue, une des grandes inventions conçues par l’homme, pas sûr qu’une roue carré aurait fonctionnée…

 

Le carré pour sa force et sa stabilité

Pratique à ranger, pratique à transporter, pratique pour construire. On peut dire que le carré est une valeur sûre sur laquelle on peut compter. Ce n’est pas étonnant qu’on en déduise une symbolique de confiance et de stabilité.

 

À chaque forme ses fonctions !

Ce que l’on retrouve même en cuisine avec : le couteau et son triangle pour trancher ; la cuillère et son cercle pour contenir ; la fourchette et son carré pour soutenir.

Cela se retrouve partout ! Quand je vous disais que c’était des fondamentaux, ce n’était pas pour rien. Les comprendre va vous permettre de nombreuses applications pratiques dans toute autre activité. Maintenant que vous connaissez cela, jetons un œil aux applications possibles dans le domaine du dessin.