Le Langage

Un style de dessin se structure en trois grands éléments :

Le langage, la technique et la sensibilité de l’artiste.

 

Un langage pourquoi ? Car à l’instar des lettres, un style graphique est un choix de caractères pour écrire des phrases. Les mots et les phrases changent en permanence, les caractères, eux, sont les mêmes. Remplacez les lettres par un type de nez, d’œil, par la prédominance d’un type de traits ou d’autres caractéristiques, vous aurez ainsi l’équivalent pour le domaine du dessin.

Concevoir votre style va alors consister à inventer sa « typographie », en concevant des formes récurrentes qui vont vous servir en permanence pour représenter les différents personnages ou éléments de votre univers. Vous trouverez un exemple d’univers cohérent à la figure suivante.

L’avantage d’avoir recours à ce genre de procédé est d’obtenir un univers visuel fort, tout de suite reconnu par vos lecteurs. Plus que des personnages, on obtient des icônes mondialement connues tels que les Simpson, Donald et Mickey, ou encore les personnages de South Park.

Cela peut vous faire un bon exercice pour pratiquer, observez les éléments qui composent ces personnages connus, et trouvez en la base. Je suis passé par là moi aussi ! Décomposez Donald pour dessiner à part la forme de son bec, sous différents angles de vue. Familiarisez-vous avec chacune de ses parties, jusqu’à recomposer le personnage en entier.

Inventez ensuite vos propres personnages en customisant la base préexistante. Ajoutez une cravate ? Une balafre ? Chauve ? Petit ? Des tatouages ? Hop, un nouveau personnage !

Les personnages sont identifiés comme faisant partie du même univers car ils respectent la même charte graphique, avec quelques nuances pour les caractériser. Il serait difficile d’imaginer dans un même univers un Schtroumpf aux cotés de Largo Winch, tant ils sont éloignés visuellement.


Mais comment faire pour trouver ses propres codes ? En observant la nature ! Beaucoup de stylisations partent du réel, en simplifiant et en exagérant certaines parties, comme à la figure suivante.

Lorsque j’étais aux Beaux Arts, l’étude des masques africains et océaniens m’avait fortement inspirée pour créer les personnages d’un même univers (figure suivante).

Je ne suis pas le premier, regardez les Indestructibles de Pixar ou les peintures de Picasso, l’inspiration offerte par les arts premiers (arts traditionnels des civilisations non-occidentales) y est flagrante. Vous comprenez maintenant combien il est important de pratiquer le dessin d’observation et un style réaliste ? Comment développer son style, si l’on ne maîtrise pas le matériel d’origine ?