introduction au dessin d’intention

Un jour, alors que j’étais retranché du monde à méditer sur le « pourquoi du comment » du dessin, j’eus la surprise de recevoir la visite de quelqu’un de peu banal. Vous, cher lecteur ! Vous me faites alors une demande des plus particulières : 

« Apprends-moi à dessiner  ! »

Vous avez toujours rêvé apprendre le dessin sans jamais oser vous lancer ? Cette fois-ci, je vous sens prêt à sauter le pas !

Pour vous aider, j’ai même demandé le renfort de trois profs qui interviendront au cours des leçons : le trio légendaire des primary colors !

   

 

Ils m’ont été d’une grande aide pour écrire ce cours. Vous verrez, en suivant leur exemple, vous aussi, vous deviendrez des artistes accomplis !

Je vous propose d’apprendre le dessin avec des conseils simples sans tomber dans le simplisme.

Je ne vous apprendrai pas ma  manière de faire, mon style. Je vous propose de partir à la découverte des fondamentaux qui se cachent derrière tout dessin. Des bases simples qui vous permettront de composer vos propres œuvres.

« Oui, mais moi je ne sais pas dessiner », « Oui, mais je n’ai pas ton talent », ce sont des phrases anodines et banales, alors qu’elles sont pourtant si loin des réalités. Imaginez ce genre de phrases dans une autre discipline : « oui, mais moi de toute façon je ne sais pas construire un moteur à compression variable, je n’ai pas ce talent-là. » Mmmh ? Eh bien oui, il faut peut-être commencer par apprendre avant d’en être capable, pourquoi le dessin devrait faire exception à la règle ? À en croire certains, le dessin serait quoi ? Une sorte de don magique incapable d’être enseigné ? Il y a une telle méconnaissance des réalités du dessin qu’on finit par en avoir une vision complètement erronée. 

Pourtant, tout le monde peut apprendre à dessiner. Les résultats ne viennent pas d’un coup (comme pour tout), mais c’est simple, on ne peut que s’améliorer et parfois même être surpris de nos propres progrès. Apprendre à dessiner, c’est surtout une question d’envie et de plaisir !

Prélude au dessin

Apprendre le dessin, quel vaste programme ! Quand on regarde des dessins de débutants, les questions posées dans les forums ou les leçons censées nous apprendre à dessiner, on se rend compte du fossé à franchir pour maîtriser cet art. Trop souvent, seule la surface est évoquée et l’on passe à coté des points les plus importants pour composer une image. On va nous parler de comment dessiner un portait ou dessiner en perspective, les techniques d’ombres et de lumières, dessiner un paysage ou des animaux, avec des pas à pas qui ne font que nous montrer de « jolis » dessins sans nous apprendre réellement à en faire. Encore une fois, prenons l’exemple d’une autre discipline : vous vous imaginez lire un pas à pas sur la façon de réaliser une transplantation du cœur, avec de bien belles images des étapes de l’opération, et hop vous seriez chirurgien ?

Cette méconnaissance autour du dessin ne facilite en rien vos débuts et ne vous encourage pas à persévérer. Comment apprendre efficacement le dessin ? Trop de questions sont laissées sans réponses satisfaisantes si bien qu’un flou artistique si l’on peut dire, nous laisse bien désemparé en tant que débutant.

C’est en se renseignant sur les cours de dessin que reçoivent les artistes à Disney, Pixar ou autres entreprises prestigieuses que l’on réalise le fossé de connaissances qui peut exister entre ce qu’on pense du dessin et ce qu’il est réellement. Lorsque j’ai commencé le dessin, peu de ressources étaient disponibles sur le net.

Heureusement, les choses ont quelque peu changé désormais. De nombreux storyboarders, animateurs ou illustrateurs partagent leurs connaissances sur leurs blogs. Rendant ainsi possible à celui qui s’en donne la peine (et qui comprend l’anglais) de se rendre compte à quel point l’enseignement du dessin est riche.

Les différentes parties de ce cours ont pour but de répondre aux questions essentielles que vous vous posez, ainsi qu’à vous apporter la base nécessaire pour débuter en dessin. Mais pas seulement !

À force de se renseigner et de s’acharner sur le dessin pour en comprendre son fonctionnement, on se rend compte qu’il existe des fondamentaux indispensables qui vous permettent de réaliser vos propres œuvres, que le résultat ne soit plus dû au hasard mais le fruit d’une réelle compréhension et d’une maîtrise de votre art. Vous verrez qu’il n’y a pas de règles en dessin, seulement des principes. Des principes à utiliser consciemment, suivant ce que vous souhaitez transmettre.

Il faut également garder en tête que quelle que soit la discipline, ce sont toujours les mêmes yeux qui voient le rendu final. Les mêmes fondamentaux s’appliquent donc à tous les domaines de l’image, que ce soit pour le design d’un site web, un logo, des dessins de bandes dessinées, du character design, ou même pour l’architecture d’intérieur, le cinéma, la photo, l’animation, etc. C’est pourquoi j’ai choisi le terme de principes ontologiques pour les désigner.

 

La particularité du dessin

Il est à noter que l’apprentissage du dessin n’est pas aussi immédiat que certaines disciplines, où l’on peut obtenir un résultat à partir d’un pas à pas détaillé.

Il ne s’agit pas d’appliquer à la lettre les étapes d’un cours, mais d’effectuer un véritable travail sur soi, pour améliorer son sens de l’observation et bien d’autres talents. La pratique du dessin est une pratique corporelle tout autant que mentale. C’est cette rééducation corporelle qui rend le dessin si dur à apprendre. C’est une discipline qui demande beaucoup d’investissement personnel, d’écoute et d’énergie. Eh oui, apprendre à dessiner demande beaucoup de patience et d’efforts !

 

Les mots ont leur importance. « Faire des efforts » implique trop souvent une connotation négative. Quand on pense « effort », on pense « forcer », « transpirer » et par là, probablement craquer, céder, et abandonner, là où la pratique focalise simplement focalise simplement sur l’acte même à dessiner. Remplacer effort par pratique, voilà de quoi démarrer en douceur le dessin.