Êtes-vous autodidacte ?

Que l’on soit clair avec ce terme, nous sommes par nature tous autodidacte. Il suffit de se renseigner sur l’étymologie de ce mot pour en comprendre le réel sens. Comme je l’ai dis à mainte reprise, la meilleur personne pour apprendre le dessin c’est vous. Un professeur est là que pour vous guider et vous faire gagner du temps. Il n’a pas à vous imposer son style.

L’avantage de se débrouiller par soi-même est de développer un esprit autonome qui vous fera toujours retomber sur vos pattes. Un esprit créatif qui saura trouver les réponses par l’observation de la nature. Un esprit libre qui devra faire par lui-même les liens entre de nombreuses sources d’informations. De là un esprit unique, qui s’est construit par vos propres expériences pour apporter un point de vue différent, inhabituel, hors norme, spécifique à votre propre personnalité.

Tout est là, de la prise en main personnelle que vous ferez de votre apprentissage. D’où l’importance de bien mettre au clair ce que vous voulez et les moyens que vous souhaitez vous allouer. Chacun de nous ne peut consacrer un même investissement de temps pour apprendre le dessin, il faut alors accepter que le retour sur investissement ne soit pas le même.

Soyez autonomes dans votre apprentissage du dessin. C’est à vous d’aller vers ce qu’il vous reste à apprendre. C’est aussi à vous, d’être ouvert à tous conseils, informations qui viennent à vous, qu’ils vous paraissent utiles ou non. Prenez, vous ferez le tri après !

Lors de mes études, j’ai pu expérimenter d’avoir à me débrouiller par moi-même en autodidacte et j’ai aussi eu la chance d’avoir de très bons professeurs. Un bon professeur n’est pas forcément une pointure mais il doit avant tout avoir la compréhension de son domaine et la pédagogie nécessaire pour le transmettre simplement à l’élève. Un bon professeur à l’œil et l’expérience (pratique, pas seulement théorique) à même de déceler la moindre erreur qui échappe au jeune regard de l’élève. Il offre une vue d’ensemble à l’élève, pour lui permettre de mieux comprendre dans quoi il s’engage.

Tout cela n’empêche pas de garder l’esprit de débrouillardise qui caractérise tout autodidacte. On n’a pas à choisir entre être autodidacte ou apprendre de quelqu’un. Autant prendre les avantages des deux approches !

Une bonne école est un tremplin idéal, mais c’est toujours à vous d’être moteurs de vos progrès. L’école vous offre un cadre agréable et l’accès à des ressources supplémentaires.

Saisissez les opportunités qui se présentent à vous, mais pas seulement. Il faut aussi les créer, par votre pratique régulière, vos rencontres et votre faire savoir. En clair, il faut semer pour récolter. La chance étant un positionnement, un état d’esprit à avoir.

À ce propos, un autre état d’esprit à avoir pour ceux qui seraient en école d’art. Vous n’êtes pas des étudiants mais de futurs professionnels. Même si vous êtes jeune (ou plus trop), vous aussi votre discernement, vos choix ont de l’importance. À vous de définir, ce que vous avez à dire.